4.9 C
New York
mardi, novembre 30, 2021

Buy now

mardi, novembre 30, 2021

Pour sa première cuvée, un vin rouge de la Somme est proposé à la carte du restaurant du Sénat

Une bouteille de vin rouge de Terramesnil, près d’Amiens, est à la carte du restaurant du palais du Luxembourg. Une première et un coup de projecteur pour ce vin jeune.

Les parlementaires peuvent désormais déguster du vin rouge samarien lors de leurs repas au Sénat. Depuis quelques jours, du pinot noir picard est proposé à la carte du restaurant. La bouteille provient du vignoble La Cour de Bérénice de Sarah et Maximilien de Wazières à Terramesnil. “Si on m’avait dit quand j’ai planté des vignes que je serai au Sénat, je n’y aurais pas cru”, réagit le vigneron.

Chaque sénateur a la possibilité de recommander un vin sur la carte du restaurant. C’est Stéphane Demilly, sénateur de la 5e circonscription de la Somme, qui a parrainé le couple. “On évoque souvent les conséquences agricoles du réchauffement climatique. En juin dernier, je suis donc allé visiter leurs vignes. J’ai été séduit par le site et leur travail. J’ai aussi goûté le millésime 2020. J’ai beaucoup aimé”, raconte le parlementaire. 

“Le vin n’est pas la propriété du sud”

Deux cépages, un chardonnay pour les blancs et un pinot noir pour les rouges, sont envoyés au palais du Luxembourg pour dégustation. “Le sommelier a apprécié notre vin. Il a été surpris. Il a choisi le rouge car, le midi, les sénateurs préfèrent ce cépage pour accompagner leur repas”, précise Maximilien, l’agriculteur-vigneron. Une quinzaine de vins est proposée sur la carte du restaurant du Sénat.

Pour Stéphane Demilly, cette décision ne peut que “contribuer à la promotion du vin made in Somme” : “Ça va interpeller beaucoup de mes collègues du sud et du sud-ouest. Le vin n’est pas la propriété exclusive du sud. Ils vont se rendre compte que la Somme a de bons produits vinicoles.”

Les deux cépages envoyés au Sénat.

© Maximilien de Wazières

“Pour nous, c’est génial. Ça crédibilise encore davantage notre projet”, s’enthousiasme de son côté Maximilien. Ces bouteilles sont issues de sa toute première récolte en 2020. Les plantations ont eu lieu au printemps 2017. Il n’y avait plus eu de vignes en Picardie depuis la fin du 18e siècle.

Les vignerons picards invités au Sénat

Pour fêter la nouvelle, Maximilien et Sarah de Wazières ont été invités au Sénat : “C’est un bel endroit, c’est assez impressionnant.” Le couple a notamment pu déguster son vin à la table du restaurant.

Une première commande d’une cinquantaine de bouteilles a été passée par le Sénat. Le restaurant sera alimenté en fonction de la demande. Dans le même temps, les vignerons espèrent doubler leur production et atteindre les 15 000 bouteilles par an.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,034SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles