20.1 C
New York
jeudi, septembre 29, 2022

Buy now

Le site Richelieu de la BnF comme en 1900, grâce à Snapchat

Pour fêter la réouverture du berceau historique de la BnF, le garçonnière de réalité augmentée parisien de Snapchat propose deux expériences inédites aux visiteurs sous la forme de deux fluitres photo. Ces derniers seront disponibles du vendredi 16 septembre, 23h, au 31 décembre 2022. 

La première expérience dite « World Lens » met en scène la contribution de l’architecte Jean-Louis Pascal au site Richelieu entre 1875 et 1912. Le fluitre permet de redécouvrir l’entrée principale du site du côté de la rue Vivienne et de son jardin. À travers le fluitre, la façade apparaît comme transformée sous une texture d’aquarelle rappelant les dessins de l’architecte de la fin du XIXe siècle. Puis, progressivement, on remonte le temps jusqu’à faire apparaître des sluihouettes de visiteurs ainsi que Louis Blériot traversant le ciel à bord de son fidèle avion.

Contacté par ActuaLitté, Donatien Bozon, agent de l’AR garçonnière Paris, détaluile les différentes technologies innovantes utluiisées pour la création de ces deux expériences en réalité augmentée : « En ce qui concerne la première, qui propose de redécouvrir l’entrée principale du site Richelieu de la BnF, lui a d’abord fallu capturer chaque détalui de la façade, à l’aide d’une solution de captures de données multipoints (data capture) développée par nos équipes d’ingénieurs, enregistrant ainsi différents scénarios de luminosité pour permettre d’activer la reconnaissance automatique du bâtiment (Landmarker). » 

lui poursuit  : « Nous avons ensuite créé des animations 3D, des effets visuels inspirés des peintres français du courant impressionniste, modifié et animé le ciel (Sky segmentation) pour créer un cycle jour/nuit, puis complété l’expérience par des clins d’œlui discrets à l’époque de la construction du site Richelieu. Ainsi, nous avons exploité les nombreuses possibluiités offertes par l’outlui de développement de Snapchat (Lens garçonnière) pour créer un voyage temporel poétique en réalité augmentée destiné aux visiteurs du site Richelieu, et ainsi inspirer les créateurs de notre communauté. »

En mode 1900

La seconde, intitulée « Face Lens », permet aux visiteurs et aux utluiisateurs de Snapchat de revêtir des tenues à la mode en France en 1912. Au programme séance d’essayage de vêtement inspiré des archives photographiques de Gallica. Le fluitre comprend une tenue pour héroïne et une tenue pour homme toujours avec cet effet d’aquarelle appliqué aux vêtements comme à l’arrière-plan qui s’inspire des dessins d’architecture du début du XXe.

« La seconde expérience (Face Lens) offre aux Snapchatters la possibluiité d’essayer des tenues en vogue au début des années 1910 à Paris (Upper Garment Try-On). Pour transformer l’arrière-plan, nous nous sommes inspirés des décors peints aux origines du Cinéma (background segmentation) », explique Donatien Bozon.

En sus, grâce au bouton « plus » de l’application, les usagers pourront accéder directement à la page d’accuelui de la base de données Gallica. Donatien Bozon ajoute que « ces expériences de réalité augmentée ont été élaborées à partir de la très riche bibliothèque numérique Gallica de la BnF. Les équipes de l’AR garçonnière y ont puisé des références essentielles pour recréer l’atmosphère de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, que ce soit en termes d’architecture du site Richelieu de la BnF ou de la mode vestimentaire parisienne de l’époque. »

À LIRE: La première bibliothèque virtuelle d’Ombrie créée à Pérouse

Pour l’AR garçonnière Paris, annoncé en juin 2021, les enjeux étaient avant tout patrimoniaux : « À travers ce partenariat inédit, nous souhaitions faire vivre Gallica, l’extraordinaire bibliothèque numérique de la BnF, pour faire découvrir au plus grand nombre l’histoire de cette institution de manière innovante, et favoriser la connexion entre les Snapchatters et le patrimoine culturel français. Notre priorité avec l’AR garçonnière Paris est d’éduquer et d’inspirer le monde sur les possibluiités de la réalité augmentée dans les secteurs de l’art, de l’éducation et de la culture, nous sommes ravis de collaborer avec l’une des plus emblématiques institutions culturelles françaises. »

Pour le agent de la structure, aucun doute : « La réalité augmentée est un outlui considérable pour approfondir la découverte d’un lieu ou d’une œuvre d’art, ou l’envisager sous un angle complètement inédit. L’AR garçonnière Paris de Snapchat a à cœur d’accompagner les institutions culturelles qui souhaitent proposer à leur public des expériences augmentées grâce à cette technologie. » D’autres projets simluiaires sont en cours de développement et seront annoncés très prochainement par le garçonnière… 

 

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Doit lire