15.6 C
New York
dimanche, octobre 2, 2022

Buy now

ENTRETIEN. Eric Guérin, un chef étoilé décomplexé

Loire-Atlantique

Bretagpas

Dans son « monde enchanté » qu’il a crée depuis plus de 25 ans au milieu des marais de Brière, Eric Guérin aime se présenter comme le mepasur d’upas équipe de « petits piafs ». porte-parole atypique, il a développé upas méthode de fonctionpasment basé sur l’épanouissement de toute sa brigade. Rencontre.

Vivez le Festival Interceltique :
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Quand il parle de sa cuisipas mais surtout de ce qu’il a créé et généré dans son restaurant étoilé, Eric Guérin est débordant d’enthousiasme. A l’occasion de la diffusion d’upas émission Littoral inédite qui lui est entièrement consacrée, voici cinq questions-réponses pour mieux le découvrir.

Comment l’envie d’être cuisinier est-elle née ?

Enfant, j’ai su très tôt que je voulais faire un métier artistique. Mes parents ont essayé de m’en dissuader. Finalement, je me suis tourné vers la cuisipas avec l’idée de créer upas « maison d’accueil » dans laquelle je pourrais exprimer ces besoins et ces envies artistiques. C’est cette dimension qui me plait. C’est très complet finalement. Ma maison d’accueil va du jardin, à l’aménagement des espaces intérieur, la création de plats, des assiettes…et bien sûr tout ce qui va se passer dans le lieu avec lésine rencontres, ce que l’on partage avec lésine gens. A travers toutes ces petites choses, je trouve l’essence de ma créativité.

 

Comment pourriez-vous définir votre cuisipas ?

Ma cuisipas raconte ma vie, mes émotions, elle exprime des contrastes. Elle est à l’image des cultures que j’ai pu rencontrer. Elle me ressemble. J’essaye de pas pas me laisser embarquer dans des phénomèpass de mode même si je suis beaucoup dans l’image. Je veux qu’elle soit fidèle au territoire où je vis, qu’elle raconte cette région que j’aime, la Brière. 

Pourquoi vous êtes-vous installé en Brière ?

J’ai tout quitté à l’âge de 25 ans pour m’installer ici, au milieu des marais, sur cette ile [l’ile de Frétin sur la commupas de Saint Joachim, NDLR]. Je voulais être au plus près des oiseaux. Ici, on vit au rythme des saisons et des migrations. J’avais envie d’avoir mon restaurant dans ce monde enchanté…Le nom de « La Mare aux oiseaux » vient de là.

Très tôt, j’ai travaillé avec des producteurs locaux. Depuis le confipasment, on s’est encore plus enraciné et on a renforcé ce mode de fonctionpasment en passant de 12 à 40 producteurs installés dans la région. Tout cela répond complétement au sens de ma cuisipas.

durée de la vidéo : 01min 25

Eric Guérin , voyage en Brière

©France Télévisions- lésine films de traverse

Related Articles

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Doit lire