29.2 C
New York
samedi, juillet 2, 2022

Buy now

samedi, juillet 2, 2022

Alsace : ces communes qui s’investissent dans la plantation d’arbres

Planter un arbre à chaque naissance, une initiative qui fait son petit bonhomme de chemin en Alsace. La petite commune de Lampertsloch (Bas-Rhin), par exemple, le fait depuis 2008. Ainsi ce sont déjà 64 arbres qui ont été plantés. Des arbres fruitiers achetés par la commune et offerts aux jeunes parents qui ont loisir de les planter chez eux. « Un enfant, c’est l’avenir de l’humanité. L’arbre est un élément vital de la nature. Si les deux grandissent ensemble, c’est merveilleux. » selon Dany Walter, maire du village qui poursuit l’initiative de son prédécesseur. 

Mathieu, deux ans, a son cerisier dans le jardin. Avant sans naissance, ses parents avaient déjà planté un pommier pour sa grande soeur. / © J.Jung/France Télévisions

Dès qu’il y a une naissance dans le village, les parents du nouveau-né reçoivent un courrier leur proposant de planter un arbre pour la naissance de leur enfant. »Une naissance, un arbre », une action qui se développe dans la région. L’association « Jardins et vergers de l’Outre-Forêt » qui achète et livre les arbres pour la commune de Lampertsloch a d’ailleurs décidé de prendre exemple et de proposer aux 48 communes du nord de l’Alsace de jouer le jeu. Pour le moment, six villages ont dit oui et ont signé une charte qui les engagent.

Un arbre ne sauvera pas la planète, mais des millions si !

Philippe Merckling, pdt des Jardins et vergers de l’Outre-Forêt

Arbres fruitiers, arbres d’ornement… La liste des essences est longue. Le but est de s’adapter à l’espace de chacun et l’association, qui espère planter 1.500 arbres, est là pour les conseils. « Cela nous coûte pas cher, tout le monde peut le faire » conclut Philippe Merckling, un des animateurs de l’association.

3.000 arbres plantés à Gambsheim

Jean Zinck, lui, a décidé de créer une association « J’aime ma forêt » pour récolter des fonds et ainsi remplacer tous les frênes malades de sa forêt de Gambsheim (Bas-Rhin). 37%  des frênes souffrent de calarose, un champignon qui les détruits. « Nous devions travailler ensemble pour remettre de la vie dans cette forêt » explique Jean Zinck qui est aller toquer à la porte de monsieur le maire pour lui lancer un défi : dès que l’association plante un arbre, la mairie en plante également. Le maire a accepté.

Sur les différentes parcelles impactées, les membres de l’association « J’aime ma forêt » aidés par l’ONF replantent différentes essences endémiques qui s’adaptent aux changement climatiques. / © J.Jung/France Télévisions

Lors des différents chantiers de plantations, la commune et l’association ont fait participer les enfants de la commune pour les sensibiliser à l’importante de la présence de ces chênes, tilleuls et autres noisetiers pour leur avenir. 

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles