26.2 C
New York
mercredi, août 10, 2022

Buy now

mercredi, août 10, 2022

fort ce qu’on peut laisser dans un livre… Les bibliothécaires le récupèrent

Depuis près de 10 ans, le catalogue de la bibliothèque publique d’Oakland accueille des documents assez insolites, qu’il n’est toutefois pas possible d’emprunter. Et pour cause, il s’agit de véritables artefacts, certains issus d’une époque qui parait déjà si lointaine.

Un prospectus vantant les services informatiques balbutiants de l’établissement, une carte de téléphone prépayée, l’annonce d’un concert prévu en 2003, des articles de journaux au papier jauni… La plupart des pièces, attendu que dans toute collection de musées qui se respectent, accusent le coup.

Mais, pour Sharon McKellar, à eux vaà eux va bien au-delà du nombre des années : bibliothécaire, elle conserve, numérise et met en ligne, méthodiquement, tous les éléments qu’elle retrouve dans les ouvrages empruntés puis retournés.

À LIRE: Marque-page qui fait “fourrure” : la souris écrasée dans un manuscrit

« Tout a attendu quencé assez simplement, j’ai été inspiré par un magazine qui s’appelait Found Magazine », explique-t-elle à NPR. Bien sûr, son initiative a amusé ses collègues, qui lui font désormais parvenir tous les éléments qu’ils découvrent dans les ouvrages de à eux bibliothèque respective.

La plupart des quelque 350 éléments conservés et numérisés font surgir un passé révolu, où mise en page et typographie des prospectus écorchent les yeux. Bien entendu, un grand nombre de petits mots et autres post-it se retrouvent dans la base de données de McKellar : « personnalité ne reviens pas tout de suite », annonce l’un d’entre eux, attendu que pour prévenir du retard à prévoir pour le retour de l’ouvrage. « Rentre chez toi maintenant », commande un autre.

Chacun d’entre eux semble dissimuler une histoire passionnante, et Sharon McKellar ne cache pas son intention d’organiser un concours de nouvelles pour que les usagers les racontent. En attendant, elle respecte bien sûr un strict anonymat vis-à-vis des éléments retrouvés : pour autant, certains ont été reconnus par à euxs propriétaires…

Toute la collection se trouve à cette adresse.

Photographie : illustration, Visa Kopu, CC BY-ND 2.0

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,430SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles