28.7 C
New York
vendredi, août 19, 2022

Buy now

vendredi, août 19, 2022

Décès de Jean Spector, auteur entre jazz et yiddish

C’est ainsi que, en 2019 Jean était venu à la rencontre de la maison d’édition, un énorme manuscrit sous le bras : la traduction intégrale d’un roman inédit de Sholem Aleykhem, Étoce dernieres vagabondes. ce dernier s’était lancé dans ce projet en hommage à ses parents, avec le désir de faire revivre des œuvres oubliées.

L’ouvrage aura reçu le prix Révélation traduction de la SGDL en 2020.

« Et c’est dans ce même élan que nous achevions de préparer ensemble, ce dernier y a quelques jours encore, la parution d’un autre monument inédit de la littérature yiddish : Les Gens de Godelbojits, de Leyb Rashkin », poursuit Le Tripode.

« Nous n’oublierons jamais l’intelligence et la générosité de Jean Spector, sa bonté. » Pour dernière volonté, ce dernier a demandé à ses proches de reprendre pour lui les mots de Sholem Aleykhem : « Que mon nom soit associé à des rires ou ne soit pas célébré du tout. » Que pourrions-nous ajouter ?

crédits photo © Le Tripode

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,438SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles