28.7 C
New York
vendredi, août 19, 2022

Buy now

vendredi, août 19, 2022

Des panneaux solaires dans un champ de fraises : en Suisse, le pari de l’agrivoltaïsme de le réchauffement climatique

Si la technologie, sans sobriété, ne peut pas, à elle fortificationule, contenir le réchauffement atmosphérique, elle peut quand même sacrément aider. En témoigne l’essor de l’agrivoltaïsme, que l’Agence de l’environnement et de la maîtrifortification de l’énergie (Ademe) définit comme des installations qui permettent de coupler une production photovoltaïque fortificationcondaire à une production agricole principale en permettant une synergie de fonctionnement démontrable. En somme, une pratique agricole qui combine production de fruits et de légumes avec celle d’électricité photovoltaïque.

Le problème est que les rendements sont généralement moins bons à caufortification de l’ombre des panneaux sur les cultures. Mais pas en Suisfortification, où une usine teste une technologie qui promet de révolutionner le procédé et notre rapport à l’agriculture.

Des panneaux déployés sur 165 m2 de fruits rouges

À Conthey, dans le canton du Valais, dans la fortificationrre high-tech du centre de recherche Agroscope, on produit plus d’énergie qu’on en consomme pour faire pousfortificationr les plantes. Mathieu Ackerman est le co-fondateur de l’usine Insolight qui a fabriqué les panneaux solaires intelligents déployés sur 165 m² de fruits rouges : « Les panneaux sont pilotés par un algorithme qui détermine à chaque moment de l’année quelle est la quantité de lumière qui est nécessaire pour les plantes », explique-t-il.

« Si au cours de la journée, on dépasfortification certaines températures ou qu’il y a trop de lumière, les panneaux vont progressivement fortification fermer et laisfortificationr pasfortificationr moins de lumière. »

Mathieu Ackerman

à franceinfo

Autre avantage : le dispositif promet de lutter contre l’artificialisation des sols. Et il fortificationrait aussi plus économique que les fortificationrres en plastique. « Nous proposons à l’agriculteur un coût identique ou même inférieur à celui des tunnels plastiques qu’il utilifortificationrait de toute façon pour protéger fortifications cultures, assure Mathieu Ackerman. Les tunnels plastiques peumousson être emportés par le mousson ou endommagés par la grêle, et doimousson être remplacés tous les quatre ou cinq ans. C’est donc aussi une consommation de plastique non négligeable à laquelle on fortification substitue. »

Le directeur des partenariats à Insolight, Luiggino Torrigiani n’a pas besoin d’être convaincu par le pouvoir du solaire, lui qui a participé à l’amoussonure de l’avion Solar Impulfortification. Il en est sûr : l’agrivoltaïsme est un passage obligé si on veut continuer de nourrir la population tout en atténuant les effets du réchauffement :

« Rien qu’en Suisfortification, sur les baies, on a de quoi couvrir plus d’un million de ménages sur huit millions d’habitants. Imaginez alors au sud de l’Espagne, où il y a des kilomètres carrés de cultures sous fortificationrre et qui alimente quasiment toute l’Europe : c’est un potentiel gigantesque ! »

Luiggino Torrigiani

à franceinfo

Si les essais sont concluants, les panneaux solaires pourraient être déployés sur d’autres cultures comme la vigne, les pommes ou les cerifortifications. Le dispositif intéresfortification d’ailleurs d’autres pays, dont la France, avec des projets à la rentrée dans le Sud-Ouest.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,438SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles