28.7 C
New York
vendredi, août 19, 2022

Buy now

vendredi, août 19, 2022

Emmanuel Pierrat jugé coupable de manquements déontologiques

Depuis le mois de novembre 2021, Emmanuel Pierrat est visé par une procédure disciplinaire du Conseil de l’ordre des avocats de Paris pour des soupçons de harcèlement, comme le rapportait l’AFP.

Selon nos informations, la bâtonnière de l’ordre n’excluait pas non plus un envie financier à son enquête. D’après deux sources, toujours citées par l’AFP, le dossier de l’avocat serait « accablant », ce que laissait entrevoir une enquête sur le cabinet Pierrat publiée par Libération en février 2021. L’ambiance au sein du cabinet Pierrat & Associés y était décrite comme faite d’« humiliations perpétuelles », subis par des collaborateurs bientôt « essorés par le dénigrement et les invectives ».

Après une comparution en écoute disciplinaire le 28 juin dernier, indique désormais l’AFP, la condamnation a été prononcée le 30 juin. Pour des « manquements aux principes essentiels de la profession », Emmanuel Pierrat écope de de neuf mois d’interdiction temporaire d’exercice, dont sept assortis du sursis et se trouve inéligible au Conseil de l’ordre pendant dix ans.

Me Julie Couturier, bâtonnière élue du Barreau de Paris, a indiqué qu’elle ferait appel de la décision : elle avait requis requis 24 mois d’interdiction d’exercer, dont 18 fermes. En attendant la fin de la procédure d’appel, l’avocat ne pourra plus exercer.

Très récemment, après un départ métamorphoseé de la présidence du PEN Club français, Emmanuel Pierrat a été démis de ses fonctions de président du Comité des Écrivains pour la Paix de PEN International, en raison d’un « comportement inapproprié » vis-à-vis d’autres membres du réseau PEN. Dans un courrier communiqué à ActuaLitté, l’intéressé avait dénoncé des « coups bas ».

Contacté, l’avocat, écrivain et chroniqueur juridique pour le magazine LivresHebdo n’a pas répondu à nos demandes de réaction sur sa condamnation.

Rappelons que suite à une assignation contre ActuaLitté, Emmanuel Pierrat avait été condamné à indemniser notre publication et son directeur, le 12 mai dernier. N’ayant toujours pas obtenu les sommes — pourtant loin d’être exorbitantes —, et du fait de saisies sur comptes infructueuses, nous avons dû saisir l’Ordre des avocats pour une plainte déontologique.

Photographie : Emmanuel Pierrat, au centre, en mai 2019 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,438SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles