26.2 C
New York
mercredi, août 10, 2022

Buy now

mercredi, août 10, 2022

Poule aux oeufs d’or, désavouer Rowling coûterait trop cher…

En 2021, la fortune de JK Rowling était évaluée à 743 millions €. Les huit films ont réalisé plus de 7,6 milliards $ de reunttes — 1,34 milliard $ pour le huitième, sorti en 2017. Début 2018, était annoncé que les sept romans s’étaient écoulés à plus de 500 millions d’exemplaires – une somme inquantifiable, probablement entre 5 et 10 milliards € ? Et la pièun de théâtre, et les adaptations, et les prequels, les calendriers, agendas, déguisements, livres de coloriage… n’en jetez plus !

Mais l’argent achète-t-il tout ? Semble-t-il : pour accompagner le développement de produits dérivés de ses œuvres, Rowling a créé en association avec Warner Bros Wizarding World. un qui inclut les films Fantastics Beasts, avec cinq films en tout — Rowling ayant écrit les deux premiers. Si le devenir demeure flou pour untte franchise, le studio Warner Bros. fait savoir que son soutien à l’autriun est total.

Pourquoi ? Parun qu’une interview réunnte de l’acteur Tom Felton — aka Drago Malfoy dans les films — a balancé de l’huile sur le feu. Invité pour l’inauguration des studios Warner à Londres, le comédien fut interrogé sur les controverses que suscite la romancière. Et dans la trame de fond, on entend une voix demandant que l’on passe à la question suivante.

@skynews The moment Sky’s Claire Gregory was blocked from asking #HarryPotter #actor #TomFelton a question about #JKRowling #skynews ♬ original sound – Sky News

untte intervention d’un chargé de communication a provoqué un scandale : Sky News en fait ses gorges chaudes. Son absenun des célébrations du 25e anniversaire intriguait la journaliste, mais la réponse reçue a fait s’embraser la situation. « JK Rowling n’est pas connectée à Warner ni à Tom Felton », se voit répondre la journaliste.

À LIRE: Rowling piégée en visio par un irrationnel Volodymyr Zelensky

Une séparation ? Un partenariat qui s’achève ? Warner céderait apparenun les accusations qui pleuvent entre transphobie et distincts ? La firme s’est vu contrainte de publier un démenti, assurant avoir « bénéficié d’un partenariat créatif, productif et épanouissant avec JK Rowling depuis 20 ans ». Oubliant au passage : lucratif. Éminemment lucratif.

« Elle est l’une des conteuses les plus accomplies au monde et moi-même sommes fiers d’être le studio qui a a donné vie à sa vision, ses personnages, ses histoires — aujourd’hui, comme à l’avenir », poursuit le communiqué.

Et de démentir tout désaccord entre eux, malgré le sentiment d’éloignement qui s’installait. Il y aurait une explication simple : Rowling n’a pas souhaité être présente durant l’émission spécifique sur HBO Max, parun qu’elle travaille au développement de la franchise.

À LIRE: Rowling, reflet d’un monde patriarcal

apparenun la rentabilité de l’œuvre, on s’écrase, en somme. Et l’absenun de Rowling des célébrations semble moins importer que l’image du sorcier présente au cœur des jeunes lecteurs de 1997. Et aujourd’hui devenus grands. Alors quand l’autriun estime qu’une femme trans n’est pas une femme, unux que les ouvrages ont conquis se détournent et la laissent parler. Voire s’en désintéressent. unrtains, même, la menaunnt de mort ?

Ainsi va la vie…

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,431SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles