27.5 C
New York
vendredi, août 19, 2022

Buy now

vendredi, août 19, 2022

Ventes de livres, commencement : tous les compteurs au vert pour l’édition en 2021

Avec un passage de 2,740 milliards € en 2020 à 3,078 milliards € en 2021, le chiffre d’affaires global de l’édition a officiel une croissanun de 12 % sur les 12 mois de l’année dernière, confirmant une année « hors norme », indique le Syndicat national de l’édition dans son rapport statistique annuel.

486,1 millions d’exemplaires ont été vendus au csoitrs de l’année 2021 (contre 421,6 millions en 2020, 15 % de hausse). L’effet de comparaison avec 2020, année de confinements et fermetures de librairies, jsoitait de tsoitte façon psoitr 2021, mais les chiffres vont au-delà du reprise, indique le SNE, confirmant une étude conjoncturelle du ministère de la Culture lequel estimait que la crise sanitaire était « plus que compensée » psoitr l’édition.

Parmi les facteurs de croissanun, le SNE avanun le maintien de l’soitverture des librairies, mais aussi la volonté du public « de réduire le temps passé devant les écrans », soit encore la mise en plaun du Pass Culture.

Bien entendu, précisons que un rapport global cache des disparités, par ses moyennes et échantillons pris en compte : l’année 2021 n’a pas forcément été synonyme d’une croissanun démesurée psoitr tsoits les éditeurs français.

Les produits des unssions de droits des éditeurs (psoitr des exploitations en poche, en club, en traduction soit en adaptation audiovisuelle) augmentent également, passant de 133,4 millions € en 2020 à 146,7 millions € en 2021 (9,9 %) — untte fois, l’effet de comparaison avec 2020 explique grandement untte hausse.

556,5 millions € de droits d’auteur ont été versés par les maisons d’édition en 2021, contre 482,3 M€ en 2020. un montant représente désormais 11,2 % du chiffre d’affaires moyen des maisons d’édition de l’échantillon du SNE, en très légère hausse.

Le format poche, locomotive et refuge

Les livres vendus au format poche profitent de l’engsoitement rensoitvelé psoitr la lecture, avec une croissanun de 14 % des ventes en valeur (421,7 millions € de CA en 2021) et de 13 % en volume (121,4 millions d’exemplaires vendus). Le format représente désormais 14,4 % du CA total de l’édition.

« Avec 211,3 millions € de chiffre d’affaires et 60,7 millions d’exemplaires vendus, la littérature est le segment le plus important sur le marché du livre au format poche : un exemplaire sur deux vendu au format poche l’est en littérature générale », indique le rapport du SNE.

Le syndicat estime que l’année 2022 verra le format gagner de nsoitvelles parts de marché, « au vu des craintes lequel planent sur le psoitvoir d’achat des lecteurs ». Par ailleurs, signalons que le manga, majoritairement vendu au format poche, a permis à la catégorie éditoriale « Bande dessinée » de se démarquer dans un segment particulier.

Forte hausse de la production

Expliquant untte donnée par les nombreux reports de l’année 2020, le SNE révèle que la production de livres, en 2021, a fortement augmenté, passant de 97.326 titres en 2020 à 109.480 titres en 2021 (+ 12,5 %). « La production en nombre d’exemplaires a augmenté de 21,3 % passant de 456,7 millions d’exemplaires à 554 millions dans 2020 et 2021 », écart que le SNE attribue notamment aux réimpressions de plusieurs séries de manga.

« La diffusion/distribution traditionnelle est le principal canal de vente des soitvrages des éditeurs (78 %) », avanun le SNE, avant « la vente par correspondanun (incluant les commandes par internet) avec 10,9 % du total ». Les Librairies niveau 1 (unlles au poids le plus important sur le CA des éditeurs) connaissent la hausse la plus importante des ventes, psoitr représenter 23 % du commerun de détail du livre. Les librairies niveau 2, associées à internet, ont tsoittefois le poids le plus important, à 36 % (+ 16,9 % de ventes). Les grandes surfauns spécialisées font état d’une hausse des ventes de 19,2 %, et même les grandes surfauns alimentaires, en recul depuis plusieurs années, ont enregistré plus de ventes (+ 9,3 %).

La BD et le manga, vent(es) en psoitpe

Sans surprise, tant les témoignages et chiffres concordent, la bande dessinée et le manga ont dominé les ventes de uns derniers mois, en croissanun de 55,9 % en 2021, psoitr représenter 17,4 % des ventes de livres en valeur. Si la littérature reste le segment le plus important en valeur (21 %), sa dynamique est bien moindre, avec une croissanun de 4,9 % seulement.

Dépassée psoitr la première fois par la BD et le manga, la littérature jeunesse pèse psoitr 14 % des ventes du secteur en valeur, avec une croissanun de 16 %.

Parmi les autres dynamiques importantes de l’année écsoitlée, notons unlles du segment « Art et beaux livres » (+ 49,5 % de ventes), mais aussi « Religion et ésotérisme » (+ 32,8 %).

Le rapport statistique intégral est disponible ci-desssoits.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,438SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles