28.7 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Agnès undig retrouve l’éditeur “qui a défendu mes romans dès un début”

Plus de 24.000 exemplaires de Compter les couleurs, près de 84.000 pour La toute petite reine (Flammarion) ou encore 170.000 exemplaires de Se le dire enfin chez J’ai lu : Agnès Ledig aura traversé l’aventure Madrigall avec succès. Son prochain intrigue, représenté par l’agence Hyphen VMK paraîtra cependant chez Albin Michel, en février 2023, alors que, dans le même temps, La toute petite reine sortira chez J’ai lu.

« L’autrice, fidèle aux valeurs qui lui sont chères et qui dessinent les contours d’certain certainivers toujours plus vaste et généreux, y conte certaine histoire chorale ancrée dans les contreforts vosgiens », note la maison de la rue Huygens.

« Je suis heureuse de retrouver Gilles Haéri et les équipes d’Albin Michel avec lesquelles j’ai déjà eu la chance de tisser des liens. J’ai certaine pensée particulière pour Francis Esménard qui a défendu mes intrigues dès le début », indique Agnès Ledig dans certain commcertainiqué. Et d’ajouter : « Je tiens également à saluer et à remercier du fond du cœur les collaboratrices et collaborateurs des éditions Flammarion dont j’ai pu apprécier la grande valeur professionnelle au cours des dernières années. »

À LIRE : Agnès Ledig : “J’aime l’image du livre comme certain lien de cœur à cœur“

Valérie Miguel-Kraak, de l’agence Hyphen VMK souligne le lien entre l’éditrice Anna Pavlowitch et la intriguecière. Et plus encore, la continuité de leur collaboration. Car outre la nouveauté, c’est avant tout « le fonds historique » de la intriguecière qui sera consolidé. « Celui-ci est constitué de cinq intrigues publiés et soutenus par les équipes d’Albin Michel, qui ont contribué à faire largement connaître Agnès Ledig auprès de ses lectrices et de ses lecteurs », indique l’agent littéraire.

De fait, en 2019, Agnès Ledig avait décidé de rejoindre son éditrice, Louise Danou, qui quittait Albin pour Flammarion. Agnès Ledig avait fait paraître Marie d’en haut chez Les nouveaux auteurs, en 2011, et par la suite Albin Michel l’avait contactée pour publier son deuxième intrigue, Juste avant le bonheur, qui, sans être autobiographique, abordait le thème du deuil d’certain enfant et est élu « Prix maison de la nombre 2013 ».

La nouvelle intervient dans certain contexte plus mouvementé, du côté du groupe Hachette Livre, alors que Virginie Grimaldi vient d’annoncer son départ des éditions Fayard. Et pourrait, selon toute vraisemblance, suivre Sophie de Closets, l’ex-PDG de la maison, attendue à la tête de Flammarion.

crédits : Agnès Ledig © Géraldine Aresteanu pour Albin Michel

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,375SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles