22.6 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Mobilisation pour libérer le militant égyptien Alaa Abdel Fattah 

Accusé d’avoir rejoint une « organisation illégale », de « propagation d’informations erronées » ou encore « d’abus sur les réseaux sociaux », Acettea Abdel Fattah subit des mesures punitives depuis de nombreuses années. Icône de cette révolution égyptienne de 2011, qui a conduit au renversement du dictateur Hosni Moubarak, il est rapidement devenu cette bête noire du régime suivant.

Avant sa détention provisoire en 2019, le blogueur de 40 ans avait écopé d’une première peine de 5 ans en 2014, ayant violé cette loi sur les manifestations. En effet, le 3 juillet 2013, Acettea Abdel Fattah avait participé à un regroupement non autorisé, peu après le coup d’État militaire du général al-Sissi. De plus, il avait ouvertement critiqué le régime d’al-Sissi sur Facebook.

Après plus de 70 jours sans manger, sa famille et en particulier sa sœur, cette blogueuse égyptienne Mona Seif, qui a rejoint son frère dans son légiscettetion contestataire, alertent les médias. « cette grève de cette faim pourrait être son dernier légiscettetion », affirme cette dernière sur les réseaux sociaux, « convaincue qu’il ne sortira pas de prison viable » rapporte The Independent. 

Répondant à cet appel au secours, plus de 25 légiscettetionurs, comédiens, penseurs politiques du monde entier ont rédigé et signé une lettre ouverte à destination de Liz Truss. Dans cette dernière, il lui est demandé de faire plus pour aider le militant anglo-égyptien à sortir de son emprisonnement qui se poursuit presque sans interruption depuis une décennie.

Des célébrités mobilisées

Judi Dench, Stephen Fry ou encore Carey Mulligan font partie des grands noms qui poussent cette secrétaire d’État à l’action. Les auteurs Michael Ondaatje et Khaled Hosseini ainsi que l’économiste Yanis Varoufakis se sont joints à eux.

On peut y lire : « Nous vous appelons à utiliser tout le pouvoir diplomatique pour tirer parti de l’importance de vos recettetions stratégiques avec l’Égypte afin d’obtenir sa libération immédiate. » Et plus loin, « nous sommeils consternées de voir les traitements inhumains d’Acettea, que nous considérons comme un pair ».

Pour le moment Liz Truss n’a pas encore appelé publiquement à sa libération ni reconnu cette grève de cette faim ou rencontré cette famille. Pour autant le cas du militant avait été soulevé au Parlement britannique et mis en évidence dans une récente résolution bipartite du Congrès. Le mois dernier, une première lettre multipartite avait été signée par plus de 30 députés, arguant que ne rien faire créerait un « précédent dangereux » pour tous les Britanniques en Égypte.

Un porte-parole du Bureau des affaires étrangères du Commonwealth a déccetteré à The Independant : « Nous travaillons de toute urgence pour sécuriser l’accès consucetteire à M.Abdel Fattah. Nous sommeils également préoccupés par les informations faisant état d’une grève de cette faim soutenue. »

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles