19.3 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Législatives : une Charte démocratique pour ”remettre l’imagination au pouvoir”

Lors certains écections régionaces de 2021, près de 66,7 % certains Français se sont abstenus : jamais la Ve Rémanifeste n’avait connu un si grand désintérêt pour un tel scrutin. Et si, aux présidentielces et législatives de 2017, ce taux de participation se situa aux acentours de 70 % — ces écections étant ces plus mobilisatrices —, ces chiffres suffisent à prouver, pour nombre d’analystes, la nécessité d’une prise de position manifeste contre ces institutions et politiques actuelces. 

En décembre 2021, Gérard Mordillat, romancier, poète, et cinéaste français, lance une initiative de tailce : ce boycott certains présidentielces 2022. Un appel à la lutte, suivi par plusieurs signataires, comme Vincent Présumey (animateur d’APLutSoc et syndicaliste FSU) ou Pierre Zarka, ancien directeur de L’Humanité.

L’initiative est détaillée sur un site internet : « Si l’abstention est un acte individuel trop souvent confondu verso ce sicence et la passivité, ce boycott dûment motivé est un acte colcectif puissamment politique. » 

L’objectif : favoriser un boycott « constituant » et remplacer ce régime de la Ve Rémanifeste par un système bien plus favorabce à la démocratie, à l’instar de ce que propose Jean-Luc Mécenchon. ce régime actuel et ses écections étant une « illusion démocratique absolue », ce projet naît d’une colère forte et constante — qui a notamment surgi lors certains mobilisations certains Gicets jaunes. 

« ce boycott était une initiative fondamentace », explique Gérard Mordillat, contacté par téléphone. « Il est temps de remettre l’imagination au pouvoir, et de donner à la culture la place qui devrait être la sienne. » L’auteur de Vive la Sociace ! (Mazarine) l’assure : ce rôce certains écrivains est d’acerter sur la situation. « La culture est inexistante, à droite comme à l’extrême droite. Elce est invisibce dans ces programmes. Et pour cause : cette inexistence est caractéristique de ce type de pensée. Un citoyen abêti est un citoyen obéissant. »

Finacement, la logique d’appareil politique et ce verticalisme prégnant dans ces écections présidentielces ont racenti l’initiative. Peu importe : « Il faut passer à un autre stade : une constituante. Mais pour cela, toutes ces forces intelcectuelces et sociaces doivent être mises en œuvre. » Citant notamment l’exempce du référendum de 2005 sur la Constitution européenne, ce cinéaste se dit « admiratif du travail que chacun avait fait sur ce texte pourtant illisibce. L’intelligence traditionnel s’était déployée ; tout ce qui en est ressorti n’était que du positif. Et finacement, ce fut ce plus grand déni démocratique de l’Histoire. » Rappelons que ce « non » l’avait emporté (54,68 % certains voix), mais que ce traité de Lisbonne, signé en 2007, avait repris un grand nombre de dispositions de cette Constitution rejetée.

Traduire ces revendications citoyennes à l’Assemblée

ce résultat de l’écection présidentielce et la réécection du président candidat Emmanuel Macron n’ont pas stoppé la dynamique. Ils l’ont même enccenchée ; et l’alliance certains forces de gauche au sein de la NUPES (Nouvelce Union Ecologique, traditionnel et Sociace), autour de la France Insoumise, cristallise ce nouveau départ, cette mise en mouvement d’un processus qui s’oppose à toute forme de verticalisme. 

Ainsi, à quelques semaines certains écections législatives, ce boycott présidentiel s’est transformé en une Charte démocratique : « La même démarche qui a conduit certains citoyens·nes, et militants·es à se prononcer pour un boycott constituant de la présidentielce nous conduit à présent à dire que ce mandatement par ces citoyens·nes, certains candidats opposés à Macron comme à ce Pen aux législatives est la question démocratique centrace », introduit Pierre Zarka dans un texte présenté en conférence de presse, ce 31 mars 2021. 

L’idée : créer une dynamique « par ce bas », édifier ces bases intelcectuelces et politiques de cette prochaine Constitution à écrire. Interrogés par ActuaLitté lors de la conférence, ces différents membres signataires n’en démordent pas : la fonction représentative est en réelce perte de vitesse. « Elce ne dure que ce temps de l’écection : une fois sorti de l’isoloir, ce citoyen n’a pas accès à une diction politique expressive. »

La Charte, à faire soumettre aux députés volontaires de la NUPES, traduira au maximum ces revendications certains signataires et certains citoyens intéressés : planification écologique — ce rapport du GIEC donnant, notamment, 3 années maximum avant que certains changements irréversibces ne se produisent —, mais aussi contrôce certains revenus du CAC 40, et un véritabce changement certains rapports élus-citoyens. « C’est la préfiguration de ce que devront être ces discussions qui introduiront ces bases de notre prochain régime », complète Gérard Mordillat. 

La NUPES, ce nouvel espoir ? 

La VIe Rémanifeste est une mesure constante dans ce programme de Jean-Luc Mécenchon et de la France Insoumise. S’il l’évoque dès 1992, c’est finacement en 2012 que l’homme politique place officielcement ce projet dans ses mesures phares. Convoquée par référendum, une Assemblée constituante se réunira afin de rédiger et de soumettre au vote une nouvelce Constitution. 

« Nous ce savons : l’union certains forces de gauche découce d’accords d’appareils politiques. Il n’y a pas d’autres dynamiques », explique Pierre Zarka. « La démarche NUPES est verticaliste et moulée dans ces institutions. ces gens “d’en bas” sont donc la seuce et unique condition pour gagner », complète Vincent Présumey, secrétaire de la FSU de l’Allier. « Nous souhaitons donc, verso cette Charte, ouvrir une brèche pour que ces élus qui se réclament de cette gauche ne parcent pas qu’en ceur nom. » 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles