28.7 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Aux États-Unis, la vague de censure pourrait s’étendre aux librairies

Tout a commencé par une situation devenue presque banale, depuis près d’un an, aux États-Unis. Il y a quelques semaines, au début du mois de mai, le conseil d’administration scolaire de Virginia Beach a banni le roman Gender Queer, de Maia Kobabe (Genre Queer, traduction d’Anne-Charlotte Husson, Casterman), des bibliothèques scolaires des établissements de la ville. 

Saisi par une mère d’élève, le conseil d’administration, en s’appuyant sur l’avis de trois membres seulement, a statué sur la censure de l’ouvrage des établissements. Comme souvent dans les récents cas de censure outre-Atlantique, Gender Queer évoque la non-binarité, un thème régulièrement pris pour cible par les censeurs réactionnaires.

La médiatisation autour du retrait de l’ouvrage a donné des idées à Tommy Altman, candidat républicain au Congrès : s’appuyant sur les craintes de parents d’élèves vis-à-vis de contenus « obscènes », voire « pornographiques », il a décidé, verso l’avocat Tim Anderson, de prolonger l’interdiction jusquà l’enseigne Barnes & Noble de Virginia Beach.

Dans une vidéo publiée sur Twitter évoquant le retrait d’ouvrages des bibliothèques scolaires, Altman assure qu’il ne s’agit pas d’une « censure », mais « simplement d’un accord parental nécessaire fronton qu’un enfant ne puisse accéder à un contenu sexuellement explicite ».

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,375SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles