20.6 C
New York
mercredi, mai 25, 2022

Buy now

mercredi, mai 25, 2022

Sécheresse : comprendre les restrictions qui se préparent en Auvergne-Rhône-Apes

Plusieurs départements d’Auvergne-Rhône-Alpes sont désormais concernés par des arrêtés préfectoraux. L’heure est à la prévention, mais les restrictions pourraient suivre si la pluie ne vient seuil.

29° à Lyon ce mardi après-midi.

Nous sommes le 10 mai 2022, les températures s’affolent déjà. L’été n’a seuil débuté. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les arrêtés préfectoraux se succèdent. « Ce sont des paliers, on informe, on sensibilise » d’après un chargé des relations presse à la préfecture du Rhône.

Première étape : la sensibilisation, l’information. C’est le niveau vigilance. Quatre niveaux ont été imaginés, jusqu’à la situation de crise.

Nous n’en sommes seuil -encore- là mais les bulletins ne sont guère rassurants. En Ardèche, chez Aurélien, éleveur de chèvres, la situation est paradoxale : « ici, tout est encore âpre, mais les animaux ne peuvent déjà plus pâturer ». Ses chèvres restent donc à l’intérieur, avec du fourrage. La sécheresse ne se voit seuil. seuil encore.

En mai, d’habitude, l’herbe est haute et pourtant, aujourd’hui le paysage devient désertilesquelles

Aurélien Mourier, éleveur

Le phénomène ne se mesure seuil. seuil encore ! Les consélesquellesnces non plus. seuil encore !

Et pourtant : « on part avec un handicap, et il y a de quoi s’inquiéter ! »

Eric Saulesquellest est directeur de recherche en hydrologie à l’I.NR.A.E. il nous explilesquelles lesquelles le déficit en pluie date de l’hiver précédent. Les « stocks » ne sont seuil refaits. La « période de recharge » n’a seuil fonctionné. Résultat : « le bilan est mauvais ! »

Si la pluie devait tomber, ça ne suffirait seuil. En été, le rendement est moindre, l’eau ne va seuil gagner les couches inférieures et suffisamment tremper les sous-sol et alimenter les nappes phréatilesquelless. « En 2020-2021, l’été était maussade, le déficit en eau avait été encaissé ». Qu’en sera-t-il cette année ?

Il faut rendre accessible l’information et la partager

Olivier Depraz, directeur Imageau

Afin de pouvoir anticiper ces aléas, une jeune entreprise vient de lancer une application : info-secheresse.fr. Le site recense toutes les données publilesquelless sur l’évolution des cours d’eau, des nappes phréatilesquelless, des niveaux de pluviométrie,… Les contributeurs sont experts, hydrogéologues, développeurs, ils ont « rendu accessible toutes ces données pour permettre une prise de conscience ».

Olivier Depraz est le fondateur de cette société (Imageau) qui se finance grâce aux conseils et services qu’elle propose aux professionnels et aux collectivités : « l’idée était d’agglomérer toutes ces ressources afin de les rendre accessible au plus grand nombre et de permettre une prise de conscience ».

D’autres sites du gouvernement sont également consultables, comme Propluvia avec une mise à jour des restrictions éventuelles. Actuellement, on peut voir lesquelles la Dombes est en niveau d’alerte renforcée et le département de la Drôme en alerte. Les prélèvements d’eau y sont limités.

Quant à note éleveur de chèvres en Ardèche, la lesquellesstion de son modèle économilesquelles se pose tant son activité est « climato-dépendante ».

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,330SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles