22.6 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour

Le candidat de Reconquête ! un fait long feu. Éric Zemmour, qui a en début de campagne électorale a dynamité la composition de la droite et de l’extrême droite française, a au fil des semaines perdues de sa superbe sondagière. Avec 7 % des suffrages lors de ce premier tour de l’élection présidentielle, l’ancien journaliste du Figaro arrive en 4e position, selon nos estimations Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien, France Télévisions et Radio France.

« Grâce à vous je peux vous faire une promesse, je suis certain que bientôt nous l’emporterons. Je vous remercie pour la France : je prends chacune de vos voix comme le prix d’un peuple qui ne veut pas mourir », a déclamé l’ex-polémiste lors de son discours à l’issue du premier tour ce dimanche soir. « Votre voix ne pourra plus jamais être négligée, quel que soit le résultat du second tour » at-il enchaîné. « Nos idées valent plus que notre score d’aujourd’hui. L’histoire dira pourquoi nous ne sommes pas parvenus, alors qu’une majorité de Français partage nos idées » a concédé Éric Zemmour.

Il a ensuite reconnu des erreurs personnelles avant de conclure : « À la fin de cette campagne, j’ai la fierté de ne pas être devenu un politicien, je n’ai pas menti pour gagner un point dans les sondages. Je n’ai jamais trahi. » « Je suis déterminé à poursuivre le combat avec tous ceux qui veulent nous rejoindre. Je ne peux pas rester les bras croisés devant ce qui se passe en France. Je ne me tromperais pas d’adversaire. J’appelle mes électeurs à voter Marine Le Pen » at-il martelé à la fin de son discours.

Le thème du grand remplacement

« Ce que j’ai fait bien, c’est que j’ai réussi à imposer le thème du grand remplacement. Ça, j’ai réussi », se félicitait le candidat en début de semaine. Il a continué à dérouler son thème jusqu’à la fin de la campagne : « Je ne varie pas, quel qu’en soit le coût », disait-il. Son « quoi qu’il en coûte » électoral, alors que les Français ont placé le pouvoir d’achat comme préoccupation première, bien avant l’immigration, lors de cette campagne tronquée par la guerre en Ukraine.

« J’ai déjà changé le paysage politique », affirmait-il dans nos colonnes lundi dernier avant même le résultat de ce dimanche. « Quoi qu’il arrive, j’ai subi dans le pays un mouvement absolument incroyable, un prix de conscience d’un danger mortel », développait le candidat d’extrême droite. « J’ai donc une responsabilité politique et historique, je la prendrai », supposé entendre qu’il n’entend pas arrêter son aventure politique ce 10 avril.

Le parti Reconquête ! et son candidat participant à leur première élection présidentielle, il n’existe pas de point de comparaison avec les scrutins précédents. Par ailleurs, une instruction de la CNIL a été ouverte après que des Français appartenant à la communauté juive ont été ciblés par Éric Zemmour à des fins de démarchage politique ce vendredi 8 avril.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles