22.6 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Présidentielle 2022 : le vote a commencé en outre-mer et à l’étranger

En Métropole, il faudra attendre 8 heures pour pouvoir faire glisser son bulletin dans l’urne. Mais en outre-mer et à l’étranger, le scrutin pour le premier tour de l’élection présidentielle française a commencé ce samedi. Les résultats ne sont réputés connus qu’à 20 heures dimanche, comme l’oblige la loi.

St-Pierre-et-Miquelon a ouvert le bal à 8 heures (midi à Paris), suivi de la Guyane, de la Martinique, de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Viendra ensuite le Pacifique, avec la Polynésie qui commencera à voter lorsqu’il sera 20 heures à Paris, Wallis et Futuna et La Nouvelle-Calédonie. Dans l’Océan indien, où le décalage horaire est moindre, La Réunion votera dimanche à 6 heures heure de Paris et Mayotte à 7 heures.

Élection présidentielle 2022 : les opérations de vote ont démarré en Guyane

🗳️ Les électeurs guyanais ont jusqu’à 19h pour effectuer leur devoir citoyen et participer ainsi à l’élection présidentielle.

📱💻 https://t.co/hmpLCUnBxd pic.twitter.com/QwIeQM4CEf

— La1ere.fr (@la1ere) 9 avril 2022

Certains Français installés à l’étranger sont aussi en avance, mais ceux résidant à Shanghai ne peuvent pas voter, la plus grande ville de Chine étant confinée au nom de la stratégie chinoise du zéro Covid.

En France, des masques chirurgicaux seront à disposition dans tous les bureaux de vote. Leur port ne sera pas obligatoire, mais « fortement recommandé » pour les personnes fragiles et celles récemment testées positives au Covid-19. Les personnes fragiles peuvent aussi demander un accès prioritaire.

Un silence jusqu’à 20 heures

Les électeurs doivent départager les 12 candidats, tenus à la plus grande discrétion jusqu’à la clôture du scrutin, qui s’annonce serré entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, donnés favoris comme en 2017, avec Jean-Luc Mélenchon à l’affût . L’élément nouveau est le taux important d’électeurs indécis, qui fait peser une incertitude « non négligeable » sur le scrutin, selon le politologue Pascal Perrineau.

La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale et la Commission des sondages ont d’ailleurs appelé vendredi les électeurs « à la plus grande prudence » après la diffusion de SMS invoquant des sondages qui n’en sont pas et « qui peuvent constituer une information trompeuse ». En attendant les premiers résultats dimanche à 20 heures, les réunions publiques, les distributions de tracts et la propagande numérique sont interdites.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles