19.3 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Michel Delebarre, ancien ministre socialiste et maire de Dunkerque, est mort

Plusieurs fois ministre entre 1984 et 1993, le socialiste Michel Delebarre est décédé ce samedi, à l’âge de 75 ans, rapport La Voix du Nord. Maire de Dunkerque pendant plus de 25 ans, jusqu’en 2014, Michel Delebarre avait été ministre à sept reprises, dans les gouvernements Fabius, Rocard, Cresson et Bérégovoy. Il avait aussi été député et sénateur du Nord, où il était devenu un monument politique majeur.

« Michel Delebarre nous a quittés ce matin », a confirmé le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete sur son compte Facebook à Dunkerque en son hommage.

L’hommage de François Hollande

« Michel Delebarre fut un grand serviteur de l’État et un farouche décentralisateur, s’est souvenu sur Twitter François Hollande. Il conjuguait ses éminentes compétences avec une inépuisable chaleur humaine. Socialiste du nord, c’était un authentique social-démocrate européen. » Sur Twitter également, la maire de Lille Martine Aubry a évoqué une « grande figure de la gauche du Nord, qui a, en tant que ministre et élu local, portée avec conviction les valeurs du socialisme ».

Michel Delebarre fut un grand serviteur de l’Etat et un farouche décentralisateur. Il conjuguait ses éminentes compétences avec une inépuisable chaleur humaine. Socialiste du nord, c’était un authentique social-démocrate européen. Je pense à ses proches. pic.twitter.com/HaLHN6p2Ds

– François Hollande (@fhollande) 9 avril 2022

Michel Delebarre est décédé à Lille, où il était depuis plusieurs mois accueillis dans un Ehpad, « très affaibli » notamment par un grave diabète, a précisé le sénateur PS du Nord, Patrick Kanner.

Une longue carrière politique

Ancien sénateur dans le Nord après une longue carrière à l’Assemblée nationale et plusieurs postes ministériels sous François Mitterrand, Michel Delebarre a fait ses armes en politique au côté de Pierre Mauroy. Né à Bailleul le 27 avril 1946, il fait son entrée en politique au côté de Pierre Mauroy, dont il a été le directeur de cabinet à la mairie de Lille puis à Matignon, avant d’être nommé ministre du Travail en 1984 à l’ arrivée de Laurent Fabius comme Premier ministre.

Maire de Dunkerque de 1989 à 2014, il a été député une douzaine d’années, et président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais de 1998 à 2001. Il a également eu des responsabilités au sein de l’Union européenne, en tant que président du Comité des régions, organe consultatif regroupant les collectivités territoriales de l’Union européenne, entre 2006 et 2008.

Ce diplômé de géographie avait été mis en examen en janvier 1997 dans l’affaire des écoutes de l’Élysée, en tant que directeur de cabinet de Pierre Mauroy et à ce titre responsable du groupement interministériel de contrôle (GIC), chargé des « interceptions de sécurité ». L’ex-ministre avait reconnu dans ce cadre avoir autorisé certaines écoutes illégales. Il a été condamné en 2005 mais délivré de peine.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,377SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles