22.6 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Buy now

lundi, juillet 4, 2022

Présidentielle en direct : en déplacement sur l’ancienne colline du crack, Eric Zemmour visé par un projectile

L’essentiel

  • Le premier tour, le 10 avril, c’est dans 16 jours. La campagne officielle commence lundi.
  • Jeudi soir, Marine Le Pen a tendu la main aux électeurs d’Eric Zemmour en vue du second tour, estimant que le « choix doit se faire » entre un Macron « mondialiste » et elle « patriote ».
  • Jean-Luc Mélenchon sonne la mobilisation générale pour accrocher le second tour. Un coup de meetings géants, retour des hologrammes et caravanes dans les quartiers populaires.

11:48

L’Afrique, le grand danger pour Zemmour

« Au début du siècle, il y avait 500 millions d’habitants en Afrique, ils sont maintenant 2,5 milliards. Et il y a 15-120% d’entre eux qui veulent venir en France », assène Eric Zemmour pour justifier sa crainte du « grand remplacement ».

Selon les projections démographiques, la population du continent africain est plus proche de 1,5 milliard que de 2,5.

11:35

La gêne d’un habitant face à Zemmour

Un habitant du quartier s’avance face à Eric Zemmour, porte de la Villette. Il raconte que la vitre de sa voiture a été deux fois fermée et qu’il lui arrive de dormir dans son véhicule pour le surveiller. « Expulsion », répond Eric Zemmour. Le monsieur, gêné, estime qu’il y a « la prison » pour punir les délinquants, quelle que soit leur nationalité.

11:28

Zemmour n’envisage pas de perdre au premier tour

« On verra le 10 avril. Je ne suis pas un politicien, je me bats pour la France et pour les Français, à eux de décider. Il ne faut pas imaginer qu’on va perdre, c’est une logique psychologique appliquée par tous les candidats », plaide Eric Zemmour.

11:24

Zemmour face aux toxicomanes

« Les gens malades comme vous, il faut les soigner. Les trafiquants, il faut les renvoyer chez eux », martèle Eric Zemmour, partant du principe, donc, que tous les trafiquants sont des étrangers. « Moi j’ai grandi ici, Madame, je protège les Français », rétorque le candidat à une femme qui lui reproche de loin son discours.

11:13

Zemmour sur l’ancienne « colline du crack » essuie des projectiles

Coup de com pour Eric Zemmour qui s’est rendu avec Jean-Marc Morandini et CNews porte de la Villette, où les toxicomanes accros au crack stagnent depuis le démantèlement de la « colline du crack », porte d’Aubervilliers. L’ambiance est tendue, le candidat reçoit des projectiles, comme en témoigne cette vidéo.

« Tout le monde est malheureux, tout le monde est victime dans cette histoire », affirme ensuite Zemmour. Une femme dit qu’elle n’est pas « malheureuse à cause du crack » et qu’elle « ne connaît que la France ». « Il y a une solution simple, il faut que la police reprenne possession de cet endroit, puis il faut renvoyer tous les étrangers et les trafiquants », enchaîne Eric Zemmour. « On ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac », lui répond la dame.

11:05

Que disent les candidats de la Corse ?

Les obsèques d’Yvan Colonna sont réalisées cet après-midi à 15 heures. Sa mort violente a donné lieu à de fortes tensions dans l’île. Résumé de ce que propose les candidats à l’Elysée : Fabien Roussel, Marine Le Pen et Eric Zemmour ne souhaitent pas l’autonomie tandis que Yannick Jadot l’accorde de plein droit. Comme Philippe Poutou, Emmanuel Macron veut en discuter. Le président sortant a déjà missionné son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin pour ouvrir le débat sur l’île, en espérant ramener le calme. Anne Hidalgo accorderait une autonomie législative à l’Assemblée de Corse quand Jean-Luc Mélenchon préconise un statut identique à la Polynésie française. Valérie Pécresse propose une autonomie progressive, avec un processus de décentralisation sur 10 ans.

10:45

Lassalle fera marcher la dette pour le pouvoir d’achat

« Dans un premier temps, il n’y a pas 36 manières, il faut trouver de l’argent pour acheter des fruits et légumes, faire venir des céréales et de la viande. Nous étions exportateurs en tout, nous sommes devenus importateurs en tout ! L’argent, on le trouvera comme on l’a trouvé pour (financer) le quoi qu’il en coûte »estime sur France 2 Jean Lassalle.

10:30

On fait le point sur les programmes fiscaux

Baisse des droits de succession, suppression de la redevance, retour de l’ISF, modification des parts… chaque candidat propose des modifications, voire des changements, en matière de fiscalité. Le point dans cet article.

10:15

Lassalle veut envoyer une délégation à Poutine

Sur France 2, le candidat des territoires a défendu ce matin une nécessité « d’envoyer une délégation internationale représentant des chefs d’État pour rencontrer Poutine » en Russie. Jean Lassalle estime par ailleurs que « la France est trop atlantiste et doit s’émanciper et retrouver sa souveraineté en Europe et dans le monde ».

10:00

95%, le chiffre qui fait rêver

48,8 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises pour la présidentielle d’avril, soit 95% des Français en âge de voter. La simplification de la démarche et la hausse de la population en sont les premières raisons, mais ce nombre prospèret les candidats. Notre article à lire ici.

09:40

Zemmour s’amuse à placer Marine Le Pen à gauche

Une certaine jubilation ? Sur Sud Radio, Éric Zemmour a évoqué sa proposition d’un « ministère de la Rémigration », que Marine Le Pen a qualifié de concept « totalement antirépublicain ». « Mme Le Pen se retrouve une fois de plus du côté de la gauche et du côté de la gauche LFI », at-il apparaît.

09h30

Mélenchon « désarme les travailleurs », selon Arthaud

« Quand il nous dit que avec lui, on aura la retraite comme ça à 60 ans, ça nous tombera tout cuit, il n’y aura même pas besoin de faire de manifestations etc, moi je pense qu’il véhicule des illusions graves encore une fois sur la période qui va arriver demain où au contraire il va falloir se battre », a révélé, à propos de Jean-Luc Mélenchon la candidate LO Nathalie Arthaud, sur France 2.

09:15

Zemmouristes et Le Penistes sur la même ligne

Interrogés sur le fait que des entreprises françaises ont continué à commercer en Russie, Louis Aliot, dans le camp de Marine Le Pen, et Marion Maréchal, ralliée à celui d’Eric Zemmour, ont tous les deux défendu la liberté des entreprises à rester ou partir , et mis en avant les risques si elles le produisent. Le maire de Perpignan a longtemps évoqué, sur Public Sénat, le risque de dommages collatéraux pour le portefeuille des Français. Evoquant le gaz russe, l’ancienne députée RN a manifesté sur France Inter qu’il « n’y a pas d’alternative satisfaisante à court terme ».

08:57

Sur la réforme du RSA voulue par Macron

« On voit bien qu’on peut et qu’on doit améliorer ce dispositif » du Revenu de solidarité active. Lors de sa conférence de presse programmatique, Emmanuel Macron a avancé l’idée de demander une quinzaine d’heures de travail par semaine aux personnes qui touchent cette allocation des départements. « On cherchera toujours des solutions, que ce soit des solutions en termes de garde d’enfants ou des adaptations », fait valoir sur France Info le porte parole du gouvernement Gabriel Attal.

08:46

Le scénario « atroce » aux yeux de Marion Maréchal Le Pen

En cas de deuxième tour Macron Mélenchon, pour qui optera Marion Maréchal Le Pen ? « C’est une bonne question, Mélenchon me terrifie, Macron a un bilan déplorable, ce serait un choix atroce », explique-t-elle. Avant cela, elle avait affirmé très clairement que son choix, « politique », se porterait sur sa tante en cas de face-à-face Macron-Le Pen.

08:43

Le moment gênant

Petite gêne de Marion Maréchal Le Pen sur France Inter lorsque le journaliste qui lui fait face lui affirme que l’homme chargé d’organiser le grand meeting d’Eric Zemmour au Trocadéro a fait faillite il y a quelques années et qu’il est interdit de diriger une entreprise pendant dix ans. « C’est pas le sujet, le sujet c’est de savoir si ce meeting sera un succès », réagit la nièce de Marine Le Pen, qui s’est rangée « par conviction » derrière le candidat de Reconquête.

08:39

Zemmour et la baisse dans les sondages

« La guerre a rebattu les cartes, on a du mal à présenter un certain nombre de projets autres que les questions diplomatiques ou énergétiques », justifie Marion Maréchal Le Pen sur France Inter. L’ancienne députée RN a également mis en question « le refus d’Emmanuel Macron » de débattre de son bilan.

08:35

Marion Maréchal et le ministère de la Rémigration

« Oui », Marion Maréchal Le Pen assume l’idée de « remigration » qu’Eric Zemmour a empruntée à la droite identitaire. « Ce n’est pas du tout de la communication. J’ai assisté à la conversation qui a mené à cette décision, et c’est une question d’efficacité politique », affirme-t-elle. « On sait aujourd’hui que les obligations de quitter le territoire sont appliquées à hauteur de 20 % », et ce ministère pourrait conduire à expulser un million de personnes sur le temps du quinquennat.

08:32

LFI et la délinquance

Manuel Bompard estime que les règles, face aux délinquants, sont suffisamment dures. « Sur un problème de durée dans le traitement de la justice » et les moyens qu’on lui donne, a défendu l’eurodéputé LFI Manuel Bompard. Sur les peines planchers, « ça a déjà été appliqué et ça n’a pas fonctionné », juge-t-il.

08:25

Macron est « très déterminé » à faire campagne

Il n’y a « clairement pas » de problème de motivation d’Emmanuel Macron à mener campagne, assure Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, sur Europe 1. « Il y a une situation internationale particulièrement grave, il faut qu’il soit sur le front pour protéger les Français et dès qu’il peut il est aussi candidat », poursuit-elle, qualifiant le chef de l’État de « très déterminé ».

08:25

Sur la répartition des richesses

« Cinq personnes dans ce pays présentent autant d’argent que 27 millions. Donc il faut aller chercher l’argent là où il est et le redistribuer », plaide, sur CNews, le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard.

08:22

Mélenchon au 2e tour, c’est « possible »

« On y travaille mais je crois que c’est possible », estime sur C News Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon. Et de dérouler le fait que son candidat « est le seul qui peut se qualifier au 2e tour qui se pose des grandes questions sur les préoccupations des Français », notamment le coût de la vie et le niveau des salaires.

08:14

Louis Aliot et les réfugiés « européens »

Sur Public Sénat, Louis Aliot, maire RN de Perpignan et soutien de Marine Le Pen, affirme que sa vision des réfugiés « n’a pas changé ». Pourtant, dans sa ville sont arrivés 110 réfugiés ukrainiens. « Et un bus part à la frontière en récupérer 50 de plus, à la demande de la municipalité d’Odessa », explique-t-il. « Ces femmes et ces enfants seront pris en charge par des familles et des associations le temps du conflit », affirme-t-il, insistant ensuite sur le fait qu’il s’agit de « femmes et d’enfants européens », à la différence des « jeunes Marocains et Algériens qui sont en déshérence » et qui « pour beaucoup » sont exploités « par les mafias ».

08:00

On répond à l’une de vos interrogations

Afin de régler la crise du personnel à l’hôpital public, un lecteur a interrogé LeParisien.fr sur l’idée de remplacer des postes administratifs par des embauches de soignants. Est-ce possible ? Serait-ce efficace ? On répond à ces questions dans notre « Labo », à lire ici.

07:47

Les dommages de la guerre porteront sur les travailleurs

« Le prochain président de la République va utiliser le prétexte de cette guerre pour nous imposer de nouveaux sacrifices, sur les retraites par exemple, et ce n’est pas la grande bourgeoisie qui va être sollicitée », met en garde la candidate LO Nathalie Arthaud .

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest Articles